La dérive des sentiments
Qu'en est-il de nos passions ?
Dans ce roman courent les bruits de notre monde, avec ses fractures, ses drames, ses éruptions de liberté. On y entend surtout l'amoureuse mélodie de Marianne et de Simon, deux êtres qui essaient d'inventer une passion inusable. Armé d'étranges blessures qui lui tiennent lieu de mémoire, Simon le rêveur aime les villes au crépuscule. Marianne, elle, voudrait retrouver le goût des sentiments solennels et immobiles. Mais leurs sentiments, comme les continents, dérivent...
On rencontrera aussi le mystérieux Kaspar Georges Becker (K.G.B.) en train d'écrire un roman que traversent les convulsions de l'ancienne Europe ; et encore Madame Dior en concierge excentrique, Rosa la fragile, Marcella, Lucien le petit garçon qui croit aux miracles et attend les cygnes sauvages - personnages réels ou fictifs qui s'essaient à la traversée des miroirs.
Ce roman est une variation mélancolique sur la création littéraire, où le narrateur veut croire que les histoires qu'il imagine pourront transformer la vie et les êtres qui la traversent.

Critique de Michel Maffesoli. Le Nouvel Observateur.

Couverture
Traduit en :
portugais.
néerlandais.
japonais.
allemand.
italien.
turc
coréen
catalan
croate

livre pr?c?dent Retour ? la bibliographie livre suivant